UNE ANNEE RECORD RESULTATS ANNUELS 2014

Un chiffre d’affaires en hausse de 7% à 1,207 milliard1 d’euros

Un EBITDA à 498 millions d’euros (+7%)

Un résultat opérationnel en amélioration de 11% à 334 millions d’euros

Un résultat avant impôt en augmentation de 89% à 56 millions d’euros

Augmentation de 20% du dividende proposée à l’Assemblée générale des actionnaires du 29 avril 2015 à 18 centimes d’euros.

Le conseil d’administration réuni le mardi 17 mars 2015 sous la présidence de Monsieur Jacques Gounon a arrêté les comptes de l’exercice clos le 31 décembre 2014.

Jacques Gounon, Président-directeur général de Groupe Eurotunnel, a déclaré :

« En 2014, année du 20ème anniversaire de l’ouverture du Tunnel, Groupe Eurotunnel a atteint avec un an d’avance l’objectif du demi-milliard d’euros de marge opérationnelle. C’est le résultat d’une forte motivation des équipes alliée à une gestion rigoureuse.»

 

FAITS MARQUANTS DE L’ANNEE ECOULEE

 

  • Concession de la Liaison Fixe sous la Manche

En 2014, les Navettes d’Eurotunnel ont transporté 2,6 millions de véhicules de tourisme et 1,4 million de camions.

Le Shuttle a enregistré une fréquentation record lors des vacances scolaires avec plus de 19 000 véhicules transportés dans les deux sens le vendredi 19 décembre. C’est le chiffre le plus élevé́ jamais atteint en une seule journée en 20 ans d’exploitation.

665 400 véhicules ont été transportés sur Le Shuttle du 1er juillet au 31 août, ce qui représente une hausse de 4 % par rapport à l'année passée.

Nouvelle croissance du nombre de passagers des trains à grande vitesse Eurostar (+3%) à près de 10,4 millions de voyageurs. L'opérateur a annoncé l'ouverture de nouvelles destinations dès l'été 2015 et a commandé 17 nouvelles rames e320 (au lieu de 10 prévues initialement). Par ailleurs, la cession par l’Etat britannique de la participation de 40% du capital d’Eurostar à la Caisse de dépôt et placement du Québec (CDPQ) et au fond d'investissement britannique Hermes Infrastructure constitue une très belle opération porteuse de dynamisme et une valorisation élevée pour cet actif lié au transmanche.

Pour Le Shuttle, Eurotunnel a mis en œuvre des procédures rapides et efficaces d'enregistrement à bord par l'utilisation d'outils numériques embarqués.

Dans un souci permanent du client, Eurotunnel a mobilisé les opérateurs de télécoms EE, O2, Vodafone UK et Bouygues Telecom pour mettre en œuvre la 4G dans le Tunnel. Cette couverture en internet mobile représente une prouesse technologique majeure : les équipements étant placés 100 mètres sous le niveau de la mer et les Navettes Eurotunnel se déplaçant sur un réseau ferroviaire grande vitesse. La 4G permet aux passagers d’utiliser leur téléphone portable ou leur tablette tactile à tout endroit du Tunnel pour écouter, visionner, télécharger ou partager des données.

Pour les Navettes Camions, les investissements importants d'extension des terminaux (projet Terminal 2015) ont été lancés et avancent conformément au programme. Il a par ailleurs été passé commande de 3 nouvelles Navettes, soit environ 100 wagons, permettant d'augmenter à la livraison la capacité de transit de 20%.

 

  • Europorte et ses filiales

Contribution positive à la croissance du chiffre d’affaires 2014 (267 millions d’euros soit une hausse de +8 %) grâce à la signature de nouveaux contrats et au renouvellement de contrats existants.

Europorte va prendre en charge l’exploitation pendant 15 ans des terminaux du Port du Verdon. Déjà̀ présent sur les principaux ports maritimes, Europorte va mettre en place un report modal vers les modes massifiés maritimes, fluviaux et ferroviaires dans l'hinterland du port de Bordeaux.

GB Railfreight, le troisième opérateur de fret en Grande-Bretagne, poursuit également sur sa dynamique. Il a notamment obtenu l’extension du contrat consistant à transporter plus d’un million de tonnes de déblais pour un sous-traitant de Crossrail, le réseau ferroviaire qui doit desservir le Grand Londres à partir de 2017. Le contrat avec Network Rail a été également renouvelé et étendu. GB Railfreight, a également signé un contrat de 15 ans avec Serco dans le cadre de sa franchise Caledonian Sleeper.

 

  • MyFerryLink

Par sa décision du 9 janvier 2015, le Competition Appeal Tribunal a contraint le Groupe à se retirer de son activité́maritime. Pour rappel, Groupe Eurotunnel avait acheté́trois navires de l‘ex- SeaFrance en juin 2012 dans le cadre d’une procédure ouverte et publique de cession d'actifs et a confié́leur exploitation à une société́indépendante, la SCOP SeaFrance.

Devant l’interdiction d’opérer sous six mois qui lui est faite, Groupe Eurotunnel a annoncé son intention de chercher un repreneur pour MyFerryLink.

MyFerryLink a conquis la clientèle – 337 654 voitures et 399 453 unités de fret transportées – grâce à une offre adaptée et une très bonne qualité de service, avec une part de marché dans le fret de 10,3% sur l’année 2014 et un chiffre d’affaires de 93 millions d’euros (+25% par rapport à 2013).

 

RESULTATS FINANCIERS

Le chiffre d’affaires consolidé du Groupe au titre de l’exercice 2014 s’élève à 1,207 milliard d’euros, en augmentation de 84 millions d’euros (+7 %) par rapport à 2013.

Les charges d’exploitation s’élèvent proportionnellement à 709 millions d’euros (+8 %).

L’EBITDA s’établit à 498 millions d’euros, en amélioration de 32 millions d’euros (+7 %) par rapport à 2013.

Le résultat opérationnel, en augmentation de 32 millions d’euros, s’établit à 334 millions d’euros (+11%).

Le résultat avant impôt de Groupe Eurotunnel pour l’exercice 2014 est un profit de 56 millions d’euros, en amélioration de 26 millions d’euros par rapport à 2013, dont 8 millions d’euros pour la Liaison Fixe, 13 millions d’euros pour MyFerryLink et 5 millions d’euros pour Europorte.

Le résultat consolidé après impôt de Groupe Eurotunnel de l’exercice 2014 est un profit de 57 millions d’euros, contre 111 millions d’euros en 2013 qui intégrait un produit d’impôt exceptionnel de 83 millions d’euros suite à la première comptabilisation d’un actif d’impôt différé au 31 décembre 2013.

Le free cash flow dégagé en 2014 s'élève à 155 millions d'euros. La trésorerie disponible au 31 décembre 2014 s’élève à 385 millions d’euros.

 

PERSPECTIVES

L’activité reste dynamique, tirée par la reprise économique en Grande-Bretagne et le signes d’amélioration en Europe. Le Groupe reste confiant dans sa capacité à générer tant pour le transmanche que pour le fret ferroviaire une croissance durable et à augmenter encore sa résistance aux aléas économiques. Aussi Groupe Eurotunnel table sur une croissance de son EBITDA (à taux de change de 1 £ = 1,3 € et hors MyFerryLink) selon les objectifs suivants :

2015 : 535 millions d’euros d’EBITDA

2016 : 580 millions d’euros d’EBITDA

A moyen terme, plusieurs facteurs favorables jouent pour Groupe Eurotunnel :

  • la poursuite de la croissance du marché du Détroit des camions et des passagers,
  • la volonté de la concurrence britannique de limiter à deux le nombre d’opérateurs maritimes à Douvres et l’application des règles Marpol de protection de l’environnement,
  • le lancement de nouvelles dessertes ferroviaires à grande vitesse telles qu’Amsterdam/Londres, les perspectives de croissance du fret ferroviaire.

 

Retrouvez les résultats complets dans le document ci-joint. 


  1. L’ensemble des comparaisons avec le compte de résultat 2013 se fait au taux de change 2014, soit 1 £ = 1,258 €.

 

Contacts presse