Un potentiel de 14,2 millions de passagers transmanche

En investissant il y a 20 ans, 15 milliards d’euros dans la construction de la Liaison Fixe sous la Manche, Eurotunnel a créé un lien vital entre la Grande-Bretagne et l’Europe de l’Ouest, utilisé par plus de 20 millions de personnes par an, dont 10 millions pour les liaisons Eurostar.

Au-delà de ce formidable succès, Eurotunnel est convaincu depuis longtemps que l’ouverture de nouvelles destinations par des opérateurs ferroviaires permettrait, par une nouvelle offre de services, d’augmenter ces trafics. Eurotunnel a demandé au cabinet PricewaterhouseCoopers de réaliser une étude1 sur ces développements.

Les conclusions sont très claires :

  • le trafic potentiel « grande vitesse » à l’horizon 2020 est de 14,2 millions de passagers par an,
  • quatre dessertes directes représentent 85 % de la hausse qui serait engendrée par de nouvelles lignes : Genève, Amsterdam, Francfort, Cologne,
  • la réduction du temps de voyage est le facteur prépondérant, même par rapport au prix, pour la décision d’achat du billet ainsi le gain de temps a un impact direct sur l’accroissement des parts de marchés en faveur du train versus l’aérien.
  • du fait des temps de montée en charge, le volume capté est d’autant plus important que le service est rapidement créé.

Eurotunnel souhaite que les opérateurs ferroviaires disposent de toutes ces informations pour être en mesure de concrétiser au plus vite ce potentiel de croissance, au service de l’environnement et du consommateur européen qui aura dès lors plus de choix, plus de possibilités pour voyager.

 

 


  1. Un résumé de l’étude est disponible sur le site internet du Groupe dans la rubrique Les textes fondateurs

Contacts presse