Résultats semestriels 2020 : Getlink préserve ses fondamentaux et annonce un nouvel objectif d’EBITDA de 350 millions d’euros

  • Chiffre d’affaires : 369 millions d’euros (-29%)[1]
  • EBITDA : 123 millions d’euros (-52%)
  • Trésorerie à 511 millions d’euros fin juin contre 525 millions d’euros fin décembre

 

  • Eurotunnel :
  • Chiffre d’affaires à 311 millions d’euros (-32%)
  • EBITDA : 120 millions d’euros (-52%)

 

  • Europorte :
  • Chiffre d’affaires à 58 millions d’euros (-12%)
  • EBITDA à 10 millions d’euros (-3 millions d’euros)

 

Jacques Gounon, Président de Getlink, a déclaré : « Au premier semestre, le Groupe a immédiatement réagi pour faire face à la crise sanitaire, en prenant toutes les mesures appropriées pour protéger la santé de ses équipes et de ses clients. Cela a permis d’opérer sans discontinuité nos services, notamment pour les secteurs vitaux de l’économie, et de préserver la trésorerie. C’est dans ce contexte de défis et d’opportunités que je fais confiance à notre nouveau Directeur général Yann Leriche pour tenir les engagements forts que nous prenons aujourd’hui. »

Yann Leriche, Directeur général de Getlink, a dit « Je remercie chaleureusement Jacques Gounon et toutes les équipes de leur accueil et je salue la réussite exceptionnelle des quinze dernières années. J’arrive dans un contexte dans lequel nous devrons être attentifs à nos décisions opérationnelles immédiates tout en adaptant l’entreprise au monde qui change. C’est un projet que nous allons mener avec les salariés du Groupe pour nos clients et pour nos actionnaires. »

 

Rappel des faits marquants du semestre

  • Groupe
  • Vote quasi unanime des résolutions en Assemblée Générale
  • Retrait de la proposition de vote du dividende au titre de l’exercice 2019.
  • Fermeture des frontières européennes aux touristes entre les mois de mars et juin.
  • Prise de fonction de Yann Leriche en tant que Directeur général le 1er juillet, Jacques Gounon conservant la présidence du Conseil d’administration.

 

  • Eurotunnel
  • Trafics camions et passagers impactés par la crise sanitaire. Augmentation de la part de marché voitures (+6 points) à 65,9% et confirmation du statut de leader sur le marché camions avec une part de marché à 39,2%.
  • Trafic Eurostar très fortement perturbé à la suite des décisions successives de confinement, de fermeture des frontières, et de quarantaine.
  • Signature le 7 juillet d’un traité par les gouvernements hollandais et britannique officialisant l’ouverture du service direct d’Eurostar entre Amsterdam et Londres au cours du second semestre.
  • Ralentissement du trafic transmanche de trains de marchandises du fait de l’arrêt de certaines productions industrielles.
  • Programme d’économie de 17 millions d’euros sur le premier semestre.
  • Dépenses de 2,3 millions d’euros pour la mise en place des nouvelles règles sanitaires (gestes barrière, distanciation sociale).
  • Développement de l’offre de services proposée aux chauffeurs poids-lourds (douches gratuites, food truck, laverie, …).
  • Nomination de Deborah Merrens au poste de Chief Commercial Officer d’Eurotunnel Le Shuttle,
  • Soutien de la relance touristique par des plans de communication à destination de nos clients.

 

  • Europorte
  • Rentabilité préservée avec un EBITDA à 10 millions d’euros, malgré l’impact sur son activité de la grève SNCF Réseau jusqu’au 13 janvier et puis de la crise de la COVID-19.
  • Accroissement d’activité dans le secteur de la chimie avec la traction de trains de composants du gel hydroalcoolique.
  • Développement à l’international avec la desserte de Zeebrugge (Belgique) et Trnava (Slovaquie).
  • Signature de la convention de recherche concernant la maintenance prédictive avec l’école Polytechnique.
  • Renouvellement des contrats avec Cérévia et K+S.
  • Nomination de Raphaël Doutrebente en tant que Directeur général d’Europorte.

 

  • ElecLink
  • En attente de la décision de la CIG, retardée à cause de la crise sanitaire.
  • L’EPSF a fait part en juin à la CIG de son avis favorable à la poursuite des travaux.
  • Pertinence économique et écologique du projet démontrée par l’étude Altermind

 

Une rentabilité préservée

Le chiffre d’affaires consolidé du Groupe du premier semestre 2020 s’élève à 369 millions d’euros, en baisse de 29%, par rapport au premier semestre 2019, fortement impacté par les conséquences de la crise sanitaire mondiale.

Les charges d’exploitation du Groupe sont en baisse de 22 millions d’euros pour le semestre. Pour le segment Eurotunnel, les charges d’exploitation sont en baisse de -7% à 191 millions d’euros dont des coûts exceptionnels liées aux mesures d’adaptations terrain des gestes barrières pour 2,3 millions d’euros.

L’EBITDA consolidé du premier semestre demeure positif à 123 millions d’euros, dont 120 millions d’euros ont été générés par Eurotunnel.

Les frais financiers nets et les autres produits financiers nets sont en baisse (-11 millions d’euros) sur les six premiers mois de l’année 2020, une évolution essentiellement liée à l’impact de la baisse des taux d’inflation britannique et français sur le coût de la tranche indexée de la dette.  

Le Free Cash Flow des activités poursuivies est de 11 millions d’euros au premier semestre 2020, comparé aux 129 millions d’euros au premier semestre 2019.

La trésorerie disponible au 30 juin s’élève à 511 millions euros.

 

PERSPECTIVES

Dans un contexte global de crise sanitaire depuis mi-mars et compte tenu des incertitudes qui demeurent, le Groupe donne une indication d’EBITDA pour l’année 2020 de 350 millions d’euros, construite sur les hypothèses de croissance de la BoE et de la BdF, sous réserve qu’il n’y ait pas de re-confinement. L’indication 2022 a été retirée compte tenu du contexte sanitaire.

Footnotes

 

  1. ^ [1] L’ensemble des comparaisons avec le compte de résultat du premier semestre 2019 se fait au taux de change moyen du premier semestre 2020 de 1 £=1,146 €.