RESULTATS ANNUELS 2013

Un chiffre d’affaires supérieur à 1 milliard d’euros à 1,092 milliard, en hausse de 12%1 Un EBITDA à 449 millions d’euros (+7% hors indemnités d’assurance2)

Un résultat opérationnel pour les segments Liaison Fixe et Europorte en amélioration de 45 millions d’euros2

Un résultat après impôt de 101 millions d’euros (après comptabilisation d’un produit d’impôt net de 81 millions d’euros)

Augmentation de 25% du dividende proposée à l’Assemblée générale des actionnaires du 29 avril 2014 à 15 centimes d’euros (12 centimes en 2012).

Le conseil d’administration réuni le mercredi 12 mars 2014 sous la présidence de Jacques Gounon a arrêté les comptes de l’exercice clos le 31 décembre 2013.

Jacques Gounon, Président-directeur général de Groupe Eurotunnel, a déclaré :

« En 2013, Groupe Eurotunnel a enregistré une nouvelle année record en dépit d'un environnement très concurrentiel. En cette année des 20 ans du tunnel sous la Manche, le Groupe se fixe de nouvelles ambitions de création de valeur avec un objectif d’EBITDA de plus de 500 millions d’euros en 20153 ».

FAITS MARQUANTS DE L’ANNEE ECOULEE

 

  • Concession de la Liaison Fixe sous la Manche

En 2013, les Navettes d’Eurotunnel ont transporté 2,5 millions de véhicules de tourisme, et 1,4 million de camions.

Le Shuttle a enregistré une fréquentation record cet été, avec près de 16 000 véhicules de tourisme le samedi 17 août 2013, ce qui constitue le trafic le plus intense jamais atteint en une seule journée depuis 1994.

Lancé le 31 mai, le produit ETICA (Eurotunnel Incentive for Capacity Additions) destiné à faciliter le lancement de nouveaux services de fret ferroviaire a contribué à augmenter le nombre de trains de 10% par rapport à 2012.

Eurostar a franchi la barre des 10 millions de passagers. Selon une étude demandée par Groupe Eurotunnel, le trafic passagers représente à terme (2020) un potentiel de 14 millions de passagers.

La Commission intergouvernementale (CIG) a reconnu en décembre qu’Eurotunnel est légitime à recouvrer, au moyen de ses redevances, les coûts à long terme de la Liaison Fixe auprès des opérateurs ferroviaires empruntant le tunnel sous la Manche, conformément aux dispositions fixées par le RUC.

Le tunnel sous la Manche a été consacré comme « le projet majeur de Génie civil des 100 dernières années » par la FIDIC, la Fédération Internationale des Ingénieurs Conseils. Le jury composé d'ingénieurs et de maîtres d'ouvrages publics a sélectionné à l’unanimité le tunnel sous-marin le plus long du monde parmi plus de 150 candidatures venant des cinq continents.

 

  • Europorte et ses filiales

Contribution positive à la croissance du chiffre d’affaires 2013 (239 millions d’euros soit une hausse de +16 %). L’offre d’Europorte est basée sur la qualité de service et la ponctualité, ce qui a permis de nouvelles prises de commandes.

L’élargissement de l’activité en France dans les secteurs des céréales et de l’automobile ainsi que la diversification dans la pétrochimie, conjuguée à l’augmentation des tonnages ont consolidé la croissance.

GB Railfreight, le troisième opérateur de fret en Grande-Bretagne, poursuit également sur sa dynamique. Il a notamment renouvelé pour une période de 5 ans son contrat avec un de ses principaux clients, Network Rail, relatif au transport de matériaux dans le cadre de l’entretien de l’infrastructure ferroviaire britannique. Ce nouveau contrat engendre une augmentation significative en termes d’activité et de chiffre d’affaires. GBRf a également obtenu l’extension du contrat consistant à transporter plus d’un million de tonnes de déblais sur le projet Crossrail, le réseau ferroviaire de type réseau express régional qui doit desservir le Grand Londres à partir de 2018.

Europorte dégage un EBITDA positif de 19 millions d’euros, en augmentation de 17 millions d’euros, attestant de la forte amélioration de la rentabilité du segment fret ferroviaire de Groupe Eurotunnel.

 

  • MyFerryLink

Groupe Eurotunnel a racheté en juillet 2012 trois ferries, qu’il loue à la SCOP SF, société indépendante qui en assure l’exploitation. MyFerryLink a la responsabilité de la commercialisation du service.

Le 4 décembre 2013, le Competition Appeal Tribunal a cassé la décision de l’autorité de la concurrence britannique, qui avait prononcé l'interdiction du service de ferries au départ de Douvres. Renvoyée devant l’Autorité de la concurrence britannique, une nouvelle décision devrait être rendue par la Competition Commission en mai.

MyFerryLink a conquis la clientèle grâce à une offre adaptée et une très bonne qualité de service, avec une part de marché dans le fret de 9% sur l’année 2013 et un chiffre d’affaires de 74 millions d’euros, contre seulement 7 millions pour les quatre mois et demi d’activité en 2012. Le bilan de MyFerryLink en 2013 – 316 811 voitures et 326 274 unités de fret transportées - démontre l’utilité d’une nouvelle offre maritime pour traverser la Manche.

 

RESULTATS FINANCIERS

A données comparables (hors indemnités d’assurances) la marge d’exploitation (EBITDA) de 449 millions d’euros est en augmentation de 7% par rapport à 2012. L’EBITDA de MyFerryLink s’élève à - 22 millions d’euros. Le résultat opérationnel des segments Liaison Fixe et Europorte est en amélioration de 45 millions d’euros.

A 269 millions d’euros, le coût de l’endettement financier net est en augmentation de 4 millions d’euros par rapport à 2012 principalement en raison de l’impact de l’augmentation de 2% de la marge sur la tranche C de la dette depuis juillet 2012, partiellement compensé par la baisse des taux d’inflation.

Le résultat consolidé avant impôt de Groupe Eurotunnel de l’exercice 2013 est un profit de 20 millions d’euros, à comparer à un profit de 27 millions pour l’exercice 2012 (qui comprenait 30 millions d’indemnités d’assurances).

En tenant compte du produit d’impôt net à hauteur de 81 millions d’euros essentiellement dû à la première comptabilisation d’un actif d’impôt différé, le résultat après impôts du Groupe de l’exercice 2013 est un bénéfice de 101 millions d’euros.

Le free cash-flow dégagé en 2013 s'élève à 129 millions d'euros. La trésorerie disponible au 31 décembre 2013 s’élève à 277 millions d’euros, après des dépenses d’investissement nets d’un montant de 49 millions d’euros, ainsi que le paiement du dividende (65 millions d’euros), le programme de rachat d’actions (35 millions d’euros) et 46 millions d’euros au titre des premiers remboursements contractuels de l’Emprunt à Long Terme.

 

PERSPECTIVES

L’activité reste dynamique, tirée par la reprise économique en Grande-Bretagne. Les marchés pourraient connaître cette année une croissance aussi forte qu’en 2013, les Britanniques privilégiant de plus en plus les voyages courts sur le Continent par le Shuttle. Le Groupe reste confiant dans sa capacité à générer une croissance durable et, par le développement de ses relais de croissance, à augmenter encore sa résistance aux aléas économiques. Aussi Groupe Eurotunnel table sur une croissance de son chiffre d’affaires et de son EBITDA selon les objectifs suivants : toutes choses égales par ailleurs et à taux de change et périmètre constant.

2014 : 460 millions d’euros d’EBITDA

2015 : au moins 500 millions d’euros d’EBITDA

A moyen terme, plusieurs facteurs favorables jouent pour Groupe Eurotunnel :

  • l’entrée en vigueur de nouvelles contraintes environnementales MARPOL pour les ferries, avec une diminution par 10 des émissions de soufre. De son côté, Eurotunnel est reconnu comme l’opérateur transmanche le plus respectueux de l’environnement
  • la poursuite de la croissance du marché du Détroit des camions et des passagers le lancement de nouvelles dessertes ferroviaires telles qu’Amsterdam/Londres

 

Retrouvez les résultats complets dans le document attaché. 


  1. L’ensemble des comparaisons avec le compte de résultat 2012 se fait au taux de change 2013, soit 1 £ = 1,187 €.
  2. En 2012, Groupe Eurotunnel a perçu un produit non récurrent de 30 millions d’euros d’indemnités d’assurances, comptabilisé en produit d’exploitation, en EBITDA (ce qui correspond à la marge d’exploitation) et en résultat.
  1. Au taux de change actuel

Fichier attaché

Contacts presse