RESULTATS ANNUELS 2012

Triplement du bénéfice net à 34 millions d’euros (contre 11 millions d’euros en 20111)

Marge d’exploitation (EBITDA) de 461 millions d’euros en nette augmentation (+10 %2)

Augmentation de 50% du dividende proposée à l’Assemblée générale des actionnaires du 15 mai 2013 à 12 centimes d’euros (8 centimes en 2011).

Le conseil d’administration réuni le mercredi 20 mars 2013 sous la Présidence de Jacques Gounon a arrêté les comptes de l’exercice clos le 31 décembre 2012 :

 

 

Jacques Gounon, Président-directeur général de Groupe Eurotunnel, a déclaré :

" En 2012, Groupe Eurotunnel a enregistré une année record et triplé son résultat net. La stratégie de long terme de gestionnaire d’infrastructure qui a été mise en œuvre et les solides performances de 2012 démontrent la qualité du modèle économique et la capacité du Groupe à créer de la valeur dans la durée. "

 

FAITS MARQUANTS DE L’ANNEE ECOULEE

  • Concession de la Liaison Fixe sous la Manche
    • Eurotunnel a célébré en octobre 2012 le 300 millionième voyageur à emprunter le Tunnel sous la Manche depuis sa mise en exploitation commerciale, en juin 1994. Groupe Eurotunnel assure un lien vital entre la France et la Grande-Bretagne.
    • En 2012, près de 20 millions de personnes et environ 20 millions de tonnes de marchandises ont traversé la Manche grâce au Tunnel.
    • Groupe Eurotunnel a relevé le défi des Jeux Olympiques en gérant efficacement l’afflux supplémentaire des passagers drainés par l’évènement dans un contexte de grande circulation liée aux vacances. Les records historiques de trafic ont été battus.
    • Eurotunnel Le Shuttle a remporté pour la deuxième année consécutive le prix de « la meilleure entreprise de transport ferroviaire » à l’occasion de la cérémonie de remise des « Guardian and Observer Travel Awards 2012 ».
    • Eurotunnel et les opérateurs de téléphonie mobile français ont réalisé une prouesse technologique en mettant en service en juillet un système de retransmission optique dédié aux réseaux 2G et 3G de téléphonie et d’Internet mobile GSM-P qui permet aux passagers du Shuttle et des trains à grande vitesse se rendant en Angleterre d’utiliser leur portable dans le tunnel Sud. Eurotunnel est en discussion avec les opérateurs britanniques pour offrir le même service au retour (tunnel Nord).
    • L’activité de Navettes Camions a connu un développement soutenu. Au cours de l’année, le trafic Navettes Camions a enregistré une hausse (+16 %) à près de 1,5 million de camions. Jamais Eurotunnel n’a transporté autant de camions qu’au cours de l’année 2012, dépassant l’année 2007, la référence absolue jusqu’ici. Le marché transmanche du Détroit des camions a connu une nouvelle année de reprise (estimée à +2,5 %) mais reste néanmoins 10 % inférieur au niveau de 2007.
    • Eurotunnel a été désigné « meilleur transporteur» par les professionnels des autocars et du tourisme pour ses efforts en matière de préservation de l’environnement en Grande-Bretagne. A l’occasion de la remise des prix 2012 du magazine « Coach Monthly », Le Shuttle a remporté le premier prix dans la catégorie « Transport vert ». Cette distinction vient récompenser les efforts réalisés par Eurotunnel pour réduire l’empreinte carbone des transporteurs et notamment des autocaristes.
    • Croissance du nombre de passagers d’Eurostar de 2 % à plus de 9,9 millions en 2012.

 

  • Europorte
    • Contribution positive à la croissance du chiffre d’affaires 2012 (209 millions d’euros soit +28 %). L’offre d’Europorte est basée sur la qualité de service et la ponctualité, ce qui a permis de nouvelles prises de commandes.
    • Europorte dégage une marge d’exploitation positive de 3 millions d’euros.
    • Europorte a obtenu dans le cadre de sa licence européenne la certification pour faire circuler ses trains de marchandises sur Infrabel, le réseau ferré belge. Ce certificat de sécurité permet à Europorte de poursuivre son développement en Belgique. La Belgique, située en plein carrefour de l’Europe, représente de nombreuses opportunités avec un marché de 6,3 G t/km.
    • Formation et recrutement d’une centaine de conducteurs en France dans le cadre de la stratégie de développement d’un fret durable et créateur d’emplois qualifiés.
    • Le transport ferroviaire constitue un élément essentiel de la compétitivité et de l’offre des ports.
      Europorte a remporté tous les appels d’offres où il s’est porté candidat dans le domaine de la gestion d’infrastructure : l'appel d'offres lancé par le Grand Port Maritime de la Rochelle, les Grands Ports Maritimes de Dunkerque, de Nantes Saint-Nazaire, du Havre, de Bordeaux et de Rouen, ainsi que des Ports de Paris, et de Strasbourg.
    • GBRf, le troisième opérateur de fret en Grande-Bretagne, poursuit également sur sa dynamique. Il a ainsi remporté un contrat de deux ans consistant à transporter plus d’un million de tonnes de déblais pour un sous-traitant de Crossrail, le réseau ferroviaire de type réseau express régional qui doit desservir le Grand Londres à partir de 2017.
    • GBRf a obtenu le trophée 2012 du meilleur spécialiste de la logistique lors de la conférence McCloskey Coal. GBRf se développe dans le transport de la biomasse et assure la livraison de 30 % de tout le charbon transporté par rail au Royaume-Uni.

 

  • MyFerryLink
    • Après l’acquisition de 3 navires de l'ex-Seafrance début juillet, l’activité n'a pu commencer que le 20 août, à la fin de la période estivale. Sur les 4 premiers mois d’activité de 2012, cette nouvelle structure a généré un chiffre d’affaires de 7 millions d’euros. MyFerryLink a démontré que son service satisfaisait un nombre croissant de clients désireux de disposer d’une nouvelle offre maritime pour traverser la Manche.
    • Le 8 novembre 2012, l’Autorité de la concurrence française a donné son aval à la reprise des actifs de SeaFrance sous réserve de certains engagements. L’Autorité de la concurrence britannique, la Competition Commission, a été saisie et a fait connaître, le 19 février 2013, la teneur de ses analyses préliminaires. Selon ces dernières, l’entrée du nouvel opérateur MyFerryLink porterait atteinte à la concurrence et la vente des actifs du groupe SeaFrance à un autre opérateur aurait été plus favorable à la concurrence sur le marché transmanche. Le Groupe conteste cette analyse. La Competition Commission devrait rendre sa décision en avril 2013.

 

 

RESULTATS FINANCIERS

En novembre 2012, Groupe Eurotunnel a conclu un accord définitif avec ses assureurs sur l’indemnisation du sinistre de septembre 2008 ; en conséquence, le Groupe a perçu et comptabilisé 30 millions d’euros d’indemnités supplémentaires au cours du deuxième semestre 2012 (29 millions d’euros en 2011).

La marge d’exploitation (EBITDA) de 461 millions d’euros est en nette augmentation par rapport à 2011 (+ 10 %) et le résultat opérationnel courant s’établit à 300 millions d’euros en 2012.

Le résultat opérationnel (EBIT) s’améliore à 296 millions d’euros, du fait notamment de la forte progression des revenus.

A 269 millions d’euros, le coût de l’endettement financier est en diminution de 5 millions d’euros par rapport à 2011 à taux de change constant, principalement en raison de la baisse du taux de l’inflation britannique.

Le résultat net consolidé de Groupe Eurotunnel de l’exercice 2012 est un profit de 34 millions d’euros, à comparer à un profit de 19 millions pour l’exercice 2011 d’euros (à taux de change de 2012).

Les dépenses d’investissement se sont élevées à 183 millions d'euros, dont 74 millions pour l'acquisition des ferries (65 millions plus les coûts de remise en état des navires).Les investissements pour le Tunnel sont restés à un niveau soutenu (rénovation d'une navette, GSM-R,..) pour accompagner l'évolution présente et à venir du trafic.

Le free cash- flow dégagé s'élève à 133 millions d'euros. La trésorerie disponible au 31 décembre 2012 s’élève à 256 millions d’euros,

 

PERSPECTIVE

L’activité reste dynamique mais 2012 ayant bénéficié d'évènements exceptionnels (Jeux Olympiques, Jubilée de la Reine), les trafics ne devraient pas connaître une croissance aussi forte qu’en 2012, bien que les Britanniques privilégient de plus en plus les voyages courts sur le Continent par le Shuttle. Le Groupe reste confiant dans sa capacité à générer une croissance durable et, par le développement de ses relais de croissance, à augmenter encore sa résistance aux aléas économiques.

 

 

Retrouvez les résultats complets dans le document attaché ci-dessous.

Fichier attaché

Contacts presse