Premier trimestre 2020 : baisse logique du chiffre d’affaires due à l'impact de la pandémie du Covid-19

Premier trimestre 2020

  • Le chiffre d’affaires du premier trimestre 2020 s’élève à 233,0 millions d’euros, en baisse de -9% par rapport à la même période en 2019[1] et à périmètre comparable.

➢ Eurotunnel

  • Chiffre d’affaires des Navettes Eurotunnel de 133,6 millions d’euros, en baisse de -9% du fait des restrictions de circulation des populations.
  • Chiffre d'affaires du Réseau ferroviaire en diminution de -8% à 66,6 millions d’euros, dû notamment aux restrictions de voyage décidées par les autorités françaises, britanniques et belges pour contrer l’épidémie de Covid-19 et en janvier à la grève à la SNCF contre la réforme des retraites.

➢ Europorte : chiffre d’affaires en baisse de -5% à 30,7 millions d’euros, largement dû à la grève de la SNCF en janvier

Jacques Gounon, Président-Directeur général du Groupe, a déclaré : « Les restrictions de circulation liées à la crise sanitaire ont affecté les trafics et le chiffre d’affaires du Groupe, dans des proportions analogues aux modes de transport comparables. Le Groupe s’appuiera dans les prochaines semaines sur son point fort lié à l’approvisionnement du Royaume-Uni et de la France en produits de première nécessité. En ayant immédiatement réagi en mettant en place les dispositions de protection et en réduisant ses coûts, le Groupe est prêt à répondre aux attentes de ses clients post confinement. »

1 L’ensemble des comparaisons avec le chiffre d’affaires des trois premiers mois de 2019 se fait au taux de change moyen des trois premiers mois de 2020 de 1 £=1,165 €.

► Premier trimestre 2020 : éléments marquants

➢ Groupe

  • Annulation de la proposition de versement du dividende 2019.
  • Décisions de confinement des États, s’étalant du 9 (Italie) au 23 mars (GB).

➢ Eurotunnel

  • Réaction rapide et forte des équipes aux trafics en baisse depuis les annonces de confinement français puis britannique : adaptation terrain des gestes barrières, mise en place de l’activité partielle, report de projets et gestion du trafic avec les nouvelles exigences de sécurité sanitaire (réduction volontaire de la capacité embarquée sur les Navettes) ;
  • Nomination de Deborah Merrens au poste de Chief Commercial Officer d’Eurotunnel Le Shuttle ;
  • Signature à l’unanimité d’un accord sur l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes.

➢ Europorte

  • Adaptation rapide et forte des équipes à la mise en place des gestes barrière sur le terrain, mise en place de l’activité partielle liée à l’arrêt de certains sites industriels (automobile) et accroissement d’activité dans d’autres industries (traction de trains de composants pour gel hydroalcoolique) ;
  • Nouveaux trafics à destination de Zeebrugge (Belgique) et Trnava (Slovaquie) depuis janvier 2020 ;
  • Bonne dynamique de plusieurs contrats débutés en 2019 : augmentation des dessertes Montbéliard sur le site PSA et des travaux d'infrastructures à Bordeaux et en Nouvelle Aquitaine ;
  • Nouveau contrat Socorail ITE chez Lafarge la Couronne.

➢ ElecLink

  • Dossier de soumission en cours d’examen par la CIG.

► CHIFFRE D’AFFAIRES : PREMIER TRIMESTRE

*        Recalculé en utilisant le taux de change moyen pour les trois premiers mois de 2020 de 1 £ = 1,165 €
**      Le taux de change moyen pour les trois premiers mois de 2019 était de 1 £ = 1,157 €.

A. Groupe

Le chiffre d’affaires consolidé du Groupe est en baisse de -9% à 233,0 millions d’euros, à taux de change constant, due à l’impact de l’épidémie de Covid-19 et aux restrictions imposées par le Royaume-Uni et les gouvernements de l’Europe continentale en matière de déplacements.

B. Eurotunnel

À 202,1 millions d’euros, le chiffre d’affaires d’Eurotunnel est en baisse de -9% au premier trimestre 2020 par rapport à la même période en 2019.

Le chiffre d’affaires de l’activité Navettes atteint 133,6 millions d’euros, en baisse de -9% par rapport à la même période de l’année précédente, lié à la diminution du trafic des Navettes Passagers et à la réduction volontaire de la capacité embarquée pour les Navettes Camions, afin de garantir la distanciation sociale des chauffeurs. Le trafic du premier trimestre 2019 avait été  renforcé par les activités de stockage au Royaume-Uni en amont de la première date prévue du Brexit à fin mars 2019.

Le chiffre d’affaires du Réseau ferroviaire est en diminution de -8% à 66,6 millions d’euros, due à la forte baisse des allers-retours entre les différents pays desservis par l’Eurostar.

C. Opérateurs de fret ferroviaire : Europorte et ses filiales

Europorte a connu une diminution de son chiffre d’affaires de -5 % à 30,7 millions d’euros, due à la poursuite de la grève SNCF Réseau jusqu’au 13 janvier et à la crise du Covid-19 à compter du 16 mars. Malgré des fermetures de sites industriels, Europorte continue d’assurer la totalité des commandes de ses clients.

► TRAFIC EUROTUNNEL : PREMIER TRIMESTRE

Y compris motos, véhicules avec remorques, caravanes et camping-cars.
Seuls sont comptabilisés dans ce tableau les passagers d’Eurostar qui empruntent le tunnel sous la Manche, ce qui exclut les trajets entre gares continentales (liaisons Bruxelles-Calais, Bruxelles-Lille, Bruxelles-Amsterdam, etc..).
Les trains des entreprises ferroviaires (DB Cargo pour le compte de BRB, la SNCF et ses filiales, GB Railfreight, Rail Operations Group, RailAdventure et Europorte) ayant emprunté le Tunnel.

A. Navettes Eurotunnel

  • Activité Navettes Passagers : Le trafic voitures connaît une baisse de -14% sur les trois premiers mois de l’année. Cette baisse s’est concentrée sur la deuxième partie du mois de mars qui a vu une chute du trafic d’environ 70 % avec la mise en place des mesures de confinement d’abord en Europe continentale et puis au Royaume-Uni. La part de marché voitures d’Eurotunnel sur le premier trimestre 2020 s’établit à un niveau record de 65,6 %.
  • Activité Navettes Camions : Depuis mars, la pandémie de Covid-19 a largement pesé sur les échanges transmanche avec une concentration sur les marchandises dites essentielles comme les médicaments, ou les denrées de première nécessité. Le trafic camion connait une baisse de fréquentation de -12% sur les trois premiers mois de 2020 par rapport à la même période en 2019, qui fut exceptionnellement renforcée par le stockage pré-Brexit. Eurotunnel confirme sa place de premier acteur du marché avec une part de marché camions de 41,3%.

B. Réseau ferroviaire

  • Trains à grande vitesse : Eurostar enregistre un trafic en baisse de -20% au premier trimestre avec presque 2 millions de passagers transportés. Cette diminution du trafic s’explique d’une part par l’impact de la grève à la SNCF contre la réforme des retraites en janvier 2020, et d’autre part par les restrictions de voyage décidées par les autorités françaises, britanniques et belges à partir du mois de mars pour limiter l’impact de la pandémie Covid-19.
  • Trains de marchandises transmanche : Sur les trois premiers mois de l’année, le nombre de trains de fret ferroviaire passant dans le tunnel sous la Manche a connu une baisse de -18%, à 491 trains.

► PERSPECTIVES

Getlink considère que les décisions prises par les Pouvoirs Publics pour faire face à la crise sanitaire actuelle ne rendent plus possible le maintien des objectifs d'EBITDA 2020. Getlink est dans l’attente des décisions à venir des différents gouvernements pour pouvoir communiquer ultérieurement sur un objectif d’EBITDA 2020 révisé. Le Groupe, fort de sa trésorerie disponible, confirme par ailleurs, être en mesure de faire face aux échéances du service de la dette en 2020. Le Groupe estime enfin pouvoir être un acteur moteur avec ses trois composantes Eurotunnel, Europorte et ElecLink de tout plan de relance économique, particulièrement pour son éventuelle composante environnementale.