Nouvelle progression de l’activité d’Eurotunnel au troisième trimestre 2006

• Le chiffre d’affaires s’élève à 220,6 millions d’euros (+7 %)
• Les revenus tirés de l’activité Navettes en hausse de 12 %
• Les trafics « voitures » et « camions » progressent

Eurotunnel enregistre au cours du troisième trimestre 2006 une franche progression de son activité : par rapport à la même période de l’année 2005, le chiffre d’affaires global augmente de 7 % (à 220,6 millions d’euros) soutenu par l’importante croissance des revenus tirés de l’exploitation des Navettes.

Cette réussite montre toute la pertinence de la nouvelle politique commerciale et opérationnelle de l’entreprise, désormais pleinement en action. Elle résulte aussi du travail des salariés d’Eurotunnel pour maintenir et améliorer encore la qualité du service. Comparé au troisième trimestre 2005, le nombre de camions et de voitures embarqués a augmenté, comme celui des passagers d’Eurostar. 

L’incendie d’un camion à bord d’une Navette, le 21 août, n’a pas affecté les performances de l’été. Grâce à la mobilisation des équipes de terrain, et contrairement à ce qui s’était passé en 1996, le trafic a pu être complètement rétabli en à peine plus de 24 heures.

Jacques Gounon, Président-Directeur général d’Eurotunnel, a déclaré :  

« Je tiens à remercier nos clients de leur fidélité et nos équipes pour leur engagement. Elles nous ont permis d'atteindre cet été des performances remarquables. Tous ces succès s’inscrivent néanmoins dans un contexte qui demeure préoccupant : il est de ma responsabilité d’indiquer qu’Eurotunnel ne pourra plus continuer longtemps sur cette lancée si la très grave incertitude qui pèse sur son avenir n’est pas levée. Seul un vote favorable des créanciers au plan de sauvegarde qui leur sera proposé avant la fin du mois peut lever cette incertitude ».

Le chiffre d'affaires

Le chiffre d’affaires global d’Eurotunnel, qui additionne les activités transport et hors transport, s’établit à 220,6 millions d’euros au troisième trimestre 2006, soit, à taux de change constant, une hausse de 7% par rapport à la même période de l’année précédente.

L’exploitation des Navettes, cœur de métier d’Eurotunnel, est le principal moteur de cette croissance : les revenus y progressent globalement de 12 % (à 128,7 millions d’euros) : 

•    Le service Passagers, dans une période-clé où les flux touristiques sont importants, participe à cette performance : la nouvelle politique tarifaire de l’entreprise se révèle en parfaite adéquation avec les évolutions du marché, permettant de drainer et de fidéliser les clients des segments les plus rémunérateurs ; de plus, on note au troisième trimestre 2006 un essor inédit du trafic du continent vers la Grande Bretagne.
•    Le service Camions, activité pour laquelle l’été est habituellement plus calme, bénéficie de la reprise du contrôle de sa commercialisation par Eurotunnel.

Les revenus en provenance des réseaux ferroviaires sont en légère hausse (+2 %), à 88,3 millions d’euros. Ils incluent les paiements dus au titre des charges minimales d’utilisation, soit 22,8 millions d’euros pour la période considérée. Ce dispositif disparaîtra à la fin du mois de novembre prochain.

Le chiffre d’affaires des activités hors transport reste marginal. Sa baisse s’explique par une opération non récurrente réalisée au cours de l’été 2005. 

rsk5pvf0vi-tableau-1-t3-2006-01.jpg

Les trafics

La qualité du service proposé par Eurotunnel, la rapidité, la facilité et la fiabilité de son système de transport, ont conduit de nombreux clients à faire ce choix au cours de l’été.

Le nombre de camions embarqués dans les Navettes d’Eurotunnel s’élève à 305 850, soit une hausse de 4 %.

Dans un marché tendanciellement en repli, les Navettes Passagers ont accueilli 625 862 voitures (+3 %) et 17 295 autocars (-11 %). 

ausaoc346g-tableau-2-t3-2006-03.jpg

L’activité des chemins de fer a progressé de manière sensible au cours de l’été. 

2 152 063 personnes ont pris place à bord de l’Eurostar* au cours de l’été, ce qui constitue une hausse de 10 % par rapport à la même période en 2005, durant laquelle, il est vrai, la croissance du trafic avait été freinée par les attentats perpétrés à Londres. 

Les trains des compagnies ferroviaires ont transporté 371 910 tonnes de marchandises au cours du troisième trimestre 2006, soit 3 % de plus qu’en 2005. En dépit de cette progression, le trafic reste très en deçà des prévisions originelles et des capacités du tunnel sous la Manche. 

okd4b9gpgx-tableau-3-t3-2006-02.jpg

Contacts presse