Getlink : Retour de la croissance et solide premier semestre 2022

  • Chiffre d’affaires : 577 millions d’euros (+76%)[1]
  • EBITDA : 309 millions d’euros (+206%)
  • Résultat net : 52 millions d’euros
  • Trésorerie à 597 millions d’euros à fin juin 2022

 

Eurotunnel :

  • Chiffre d’affaires à 474 millions d’euros (+81%)
  • EBITDA à 260 millions d’euros (+213%)

 

Europorte :

  • Chiffre d’affaires à 68 millions d’euros (+3%)
  • EBITDA à 15 millions d’euros (+6%)

 

ElecLink :

  • Dans un contexte de marché exceptionnel et volatile, chiffre d’affaires à 35 millions d’euros sur les 5 premières semaines d’exploitation
  • EBITDA à 34 millions d’euros[2]

 

Yann Leriche, Directeur général de Getlink, indique : « Au premier semestre, nous avons réalisé des résultats très encourageants portés par le retour des trafics passagers, les effets de la poursuite de notre stratégie centrée sur le client et l’excellence opérationnelle, ainsi que le lancement commercial d’ElecLink. Cependant, les incertitudes liées à l’évolution des contextes géopolitique et sanitaire nous imposent de rester prudents. »

 

Rappel des faits marquants du semestre

Groupe

  • Poursuite de l’optimisation de la structure financière avec le refinancement de la tranche C2A de la dette d’Eurotunnel.
  • Trésorerie solide à 597 millions d’euros.
  • EBITDA de 309 millions d’euros.
  • Distribution d’un dividende de 0,10€ au titre de l’exercice 2021.
  • Nominations de Brune Poirson et Lord Ricketts au conseil d’administration.
  • Lancement de la Chaire Initiative for effective corporate climate action avec la Toulouse School of Economics témoignant du fort engagement du Groupe sur les questions environnementales.
  • Intégration de l’indice Vérité 40 d’Axylia.
  • Progression de la notation de l’indice MSCI France (AA).

 

Eurotunnel

  • Le Shuttle Fret
    • Trafic camions en hausse (+19%).
    • Confirmation du statut de leader du marché avec 43,6% de part de marché.
    • Expérimentation de « First », un service premium permettant d’offrir une traversée encore plus rapide à certains clients fret.
  • Le Shuttle
    • Retour du trafic avec plus de 872 000 véhicules de tourisme transportés.
    • Statut de leader du marché voitures confirmé avec 69,6% de parts de marché.
    • Succès de l’application My Eurotunnel lancée il y a un an, avec plus de 114 000 nouveaux utilisateurs en 2022.
    • Signature d’un partenariat avec Salesforce, permettant une interaction encore plus personnalisée avec chaque client et d’améliorer l’expérience de voyage.
  • Eurostar
    • Reprise des trafics passagers avec plus de 3,3 millions de voyageurs et une accélération de la tendance sur les derniers mois.
    • Succès du service direct Londres-Amsterdam avec la confirmation d’un quatrième aller-retour quotidien dès septembre.
  • Trains de marchandises
    • Lancement, avec le groupe CAT, d’un service de fret ferroviaire transmanche pour le compte de Toyota.

 

Europorte

  • Poursuite de la trajectoire de croissance rentable.
  • EBITDA de 15 millions d’euros.
  • Première entreprise de fret ferroviaire française à investir dans le système de signalisation ETCS et à équiper ses locomotives de cette nouvelle technologie, en partenariat avec Beacon Rail.
  • Obtentions des certification ECM (certification européenne des entités en charge de la maintenance) locomotives et Wagon fonction 4.

 

ElecLink

  • Mise en service commerciale effectuée.
  • Premières enchères réalisées le 24 mai et premiers échanges d’électricité effectués le 25 mai dans le sens Angleterre-France.
  • Une performance opérationnelle solide avec déjà 700 000 MW transportés.

 

Une rentabilité améliorée

Le chiffre d’affaires consolidé du Groupe au premier semestre 2022 s’élève à 577 millions d’euros, en hausse de 76% par rapport au premier semestre 2021, porté par la levée des restrictions de voyage et les actions marketing d’Eurotunnel, ainsi que par la mise exploitation commerciale d’ElecLink le 25 mai 2022.

Les charges d’exploitation du Groupe sont en hausse de 37 millions d’euros pour le semestre. Pour le segment Eurotunnel, les charges d’exploitation sont en hausse de 20% à 214 millions d’euros reflétant l’impact de la reprise de l’activité, ainsi que la hausse des coûts énergétiques.

L’EBITDA consolidé du premier semestre s’élève à 309 millions d’euros, bénéficiant de la mise en service commerciale d’ElecLink.

Le coût de l’endettement financier net est en hausse (+62 millions d’euros) sur les six premiers mois de l’année 2022, une évolution essentiellement liée aux effets de la hausse des taux d’inflation français et britanniques sur le coût de la tranche indexée de la dette.

Le cash-flow opérationnel des activités poursuivies s’élève à 288 millions d’euros au premier semestre 2022, comparé aux 110 millions d’euros au premier semestre 2021.

Le Free Cash-Flow du Groupe est de 90 millions d’euros au premier semestre 2022.

Le résultat net consolidé du Groupe du premier semestre 2022 est un profit de 52 millions d’euros.

La trésorerie disponible au 30 juin 2022 s’élève à 597 millions euros.

 

PERSPECTIVES

Le contexte général disruptif n’entame ni la solidité ni les avantages compétitifs long terme, y compris environnementaux, du Groupe ou ceux de ses différentes activités, ni leur potentiel de croissance à moyen et long terme.

Le Groupe confirme sa volonté de poursuivre l’amélioration de sa performance financière, opérationnelle et environnementale en capturant les opportunités offertes par des marchés en perpétuelle évolution.

 

CHIFFRE D’AFFAIRES DU GROUPE

Premier semestre (janvier-juin)

42p1nzo3n8-phpyiuvig

Deuxième trimestre (avril-juin)

911in9j08n-phpt8vwpa

Rappel premier trimestre (janvier-mars)

i8ngzmodre-phpwodvng

TRAFIC D’EUROTUNNEL

Premier semestre (janvier-juin)

1q19115b8b-phps415y2

Deuxième trimestre (avril-juin)

hul9vc2kq1-phpgxmofa

Rappel premier trimestre (janvier-mars)

tevp1wqfxb-phppdws6u

 

Footnotes

 

  1. ^ [1] L’ensemble des comparaisons avec le compte de résultat du premier semestre 2021 se fait au taux de change moyen du premier semestre 2022 de 1 £=1,182 €.
  2. ^ [2] Compte tenu du lancement commercial en cours d’année, les charges d’exploitation ont été proportionnellement capitalisées sur la période et ne sont donc pas représentatives du montant pérenne au compte de résultat.