Eurotunnel : une nouvelle tarification pour la relance du fret ferroviaire

  • Une tarification identique pour tous les opérateurs de fret ferroviaire (historiques ou nouveaux entrants)
  • Une grille tarifaire simplifiée (un tarif par train, quel que soit son chargement)
  • Un tarif transmanche compétitif : péage 4 500 € par train

Eurotunnel lance une nouvelle tarification 2008 considérablement réduite par rapport à la tarification 2007 pour les trains de marchandises ainsi que des mesures garantissant le libre accès transmanche pour tous les opérateurs ferroviaires. Ces nouvelles conditions s’inscrivent dans le cadre des directives européennes de libre accès réel et efficace aux infrastructures (« Open Access »).

Cette initiative d’Eurotunnel vise à relancer le fret ferroviaire transmanche en entraînant un report du transport de marchandises en faveur du fret ferroviaire qui correspond aux objectifs de protection de l’environnement mis en place par les gouvernements des deux côtés de la Manche.

Le cercle vicieux du fret ferroviaire transmanche

Depuis l'ouverture du tunnel sous la Manche en 1994, le trafic de fret ferroviaire, après avoir atteint 3 millions de tonnes en 1997, a stagné jusqu'en 2000, avant de chuter au-dessus du million de tonnes en 2007 à comparer à un dimensionnement d’origine de 10 millions de tonnes.

La raison essentielle tient à un manque croissant de compétitivité du rail par rapport à la route, du fait des coûts fixes des infrastructures frontalières (y compris les contraintes de sécurité) dont la répercussion sur un trafic déclinant ne peut que conduire à l’extinction totale.

Des efforts partagés

Dans ce contexte, Eurotunnel s'est rapproché de l'ensemble des partenaires du fret ferroviaire transmanche (opérateurs fret, partenaires contractuels, gouvernements) afin d'étudier les conditions du sauvetage de cette activité puis de son développement en « Open Access ». Les efforts de tous les partenaires renforcés par la mise en place d’un mécanisme de soutien par le gouvernement britannique permettent à Eurotunnel de concrétiser cette initiative par une stratégie compétitive et cohérente.

La nouvelle tarification1

La nouvelle tarification ferroviaire proposée par Eurotunnel, applicable dès ce jour, a pour objectif principal la relance du fret ferroviaire transmanche dans un cadre « Open Access », conforme aux directives européennes :

  • prix moyen du péage de 3 000 £/4 500 € par train1représentant quasiment une réduction de moitié par rapport au péage moyen 2007 (5 300 £ / 8 000 €) ;
  • mécanisme de tarification simplifié (péage par train, modulé par la vitesse et les périodes creuses ou pleines) permettant aux opérateurs d’optimiser leur chargement remplaçant une tarification obsolète (un prix à la tonne variable selon la nature des produits transportés) ;
  • garantie donnée à tous les opérateurs d’un libre accès efficace et équitable aux installations fret grâce au plafonnement à 400 £/600 € du coût des prestations essentielles transmanche (traitement des contraintes frontalières et locomotives spécialisées « Class 92 ») ;
  • coût global compétitif par rapport au routier2, incitatif au développement ferroviaire et au report vers le train, moins polluant.

1 Le Document de Référence du Réseau 2007 précisant les conditions générales, techniques et financières d’accès au tunnel sous la Manche pour les opérateurs ferroviaires a été publié en décembre 2006. La grille tarifaire de ce document est donc modifiée en conséquence.

Une opportunité pour Eurotunnel

Ce développement représente pour Eurotunnel l’opportunité de capter de nouveaux marchés avec un potentiel considérable (notamment via le transport combiné et les trains complets). Ces nouvelles conditions devraient conduire à un renversement de la tendance de repli du trafic transmanche, puis à un retour rapide au niveau de fret de 1997 (3 millions de tonnes), l’ambition étant ensuite un développement vers un niveau de 6 millions de tonnes.

Il permettrait également d’accroître le trafic fret sur les réseaux ferrés nationaux français et britannique, contribuant ainsi à une augmentation de leurs recettes.

Un enjeu environnemental majeur

Cette nouvelle stratégie fret, qui porte sur des trafics internationaux longue distance, constitue un enjeu de report modal de plus de 4 milliards de tonnes.kilomètres par an sur le territoire français, représentant une progression d’environ 8 % en faveur du fret ferroviaire, soit plus d’un quart de l’objectif du Gouvernement français.

 

 

Pour Jacques Gounon, Président-Directeur Général de Groupe Eurotunnel,

« avec cette stratégie volontariste et concrète, qui a reçu l’appui de nos partenaires ferroviaires historiques et du gouvernement britannique, Eurotunnel s’engage fortement dans la relance du fret ferroviaire transmanche. »

 

  1. Pour un train circulant à 120 km/h en période de fréquentation moyenne du Tunnel.
  1. Un train transporte entre 600 et 1 000 tonnes de fret.

Contacts presse