Eurotunnel signe un accord avec l’agence britannique de l’immigration

  • Contrôles frontaliers plus rapides pour les clients d’Eurotunnel
  • Amélioration de la sécurité à la frontière franco-britannique

Jacques Gounon, Président-Directeur général de Groupe Eurotunnel, a signé ce jour, 1er avril 2009, un accord avec Phil Woolas, ministre britannique de l’Immigration et des Frontières, pour améliorer l’efficacité des contrôles frontaliers au tunnel sous la Manche, sans pour autant retarder les procédures d’embarquement sur les Navettes d’Eurotunnel.

Eurotunnel et l’agence britannique de l’immigration vont travailler ensemble pour assurer le transfert d’informations en temps réel sur la qualité des personnes franchissant la frontière. Les technologies les plus récentes sont utilisées pour assurer à la fois l’efficacité des contrôles et la fluidité des trafics.

Depuis son inauguration en 1994, Eurotunnel a été à la pointe des contrôles frontaliers en utilisant des matériels performants. Aujourd’hui, grâce à un large éventail d’outils spécialisés affectés aux contrôles frontaliers et à la sûreté des terminaux d’Eurotunnel - Euroscan, scanner à ondes passives millimétriques, détecteurs de CO2 et de battements de cœur -, il a été rendu impossible aux migrants de traverser illégalement le tunnel sous la Manche.

Eurotunnel emploie actuellement environ 150 personnes spécialement affectées à la sûreté du terminal de Coquelles. Utilisant les technologies de surveillance les plus modernes, elles sont en mesure de détecter les tentatives d’intrusions des personnes qui essaient d’entrer illégalement en Grande-Bretagne. Une fois interceptées, ces personnes sont remises aux Autorités.

Jacques Gounon, Président-Directeur général de Groupe Eurotunnel, a déclaré :

'" Eurotunnel est le leader du Transmanche grâce à ses avantages concurrentiels : rapidité, facilité, fiabilité. Réduire le temps consacré aux contrôles frontaliers tout en assurant la sûreté de nos clients et de notre infrastructure est essentiel pour la qualité de notre service. "

 

Phil Woolas, ministre britannique de l’Immigration et des Frontières, a déclaré :

" La frontière entre la France et l’Angleterre est une des plus denses au monde. Nous utilisons les technologies les plus modernes pour détecter les personnes et les matériels à haut risque, tout en facilitant le commerce légal ainsi que les voyages qui profitent à l’économie de la Grande-Bretagne. "

Contacts presse