Chiffre d'affaires et trafic d’Eurotunnel en 2006

  • Chiffre d’affaires en hausse de 5 % à 830 millions d’euros
  • Chiffre d’affaires de l’activité navettes, cœur de métier d’Eurotunnel, en progression de 7 %
  • Près de 1,3 million camions et plus de 2 millions de véhicules de tourisme transportés par les Navettes d’Eurotunnel

Eurotunnel a réalisé en 2006 une excellente année, avec un chiffre d’affaires de 830 millions d’euros en hausse de 5 % par rapport à l’année précédente, à taux de change constant. Cette croissance est principalement alimentée par le produit de l’exploitation des navettes passagers et camions d’Eurotunnel, activité cœur de métier ; pour la deuxième année consécutive, il s’accroît significativement : + 7 %, à 465 millions d’euros.

L’augmentation des revenus d’Eurotunnel s’inscrit dans un contexte où l’entreprise ne fait plus de la recherche des volumes sa priorité : elle a été acquise alors que le nombre de camions et de voitures embarqués à bord des navettes est stable (- 1 %), en comparaison de l’année précédente.

Jacques Gounon, Président-Directeur général d’Eurotunnel, a déclaré :

" Pour la deuxième année consécutive, Eurotunnel connaît une croissance significative de son chiffre d’affaires dans un marché Transmanche mature. Ces excellents résultats marquent une avance par rapport au plan de marche ayant servi de base à la restructuration financière de l’entreprise, présageant favorablement de la réussite du plan de sauvegarde. " 

    • Le chiffre d’affaires d’Eurotunnel

t46zpnsxru-getlink1.png

Le chiffre d’affaires global d’Eurotunnel, qui additionne les activités transport et hors transport de l’entreprise, s’établit à 830 millions d’euros en 2006, soit, à taux de change constant, une hausse de 5 % par rapport à l’année précédente. Pour mémoire, le chiffre d’affaires d‘Eurotunnel avait progressé de 1 % entre 2004 et 2005. Il était en chute, depuis 2002.

L’exploitation des navettes qui relient Coquelles (France) à Folkestone (Grande -Bretagne) avec à leur bord des camions ou des véhicules de tourisme est le principal moteur de cette croissance : les revenus y ont progressé de 7 % (à 465 millions d’euros) :

  • Le service navettes passagers représente en 2006 une part substantielle de cette performance : la nouvelle politique tarifaire de l’entreprise se montre en parfaite adéquation avec les évolutions de ce marché. Elle permet d’accueillir et de fidéliser les clients des segments les plus porteurs.
  • Le transport des camions reste le fer de lance d’Eurotunnel et génère toujours l’essentiel des revenus des navettes. Ils progressent en phase avec ceux de l’activité et bénéficient notamment de la fin du recours à des intermédiaires dans la commercialisation de ce service.

Les revenus en provenance des réseaux ferroviaires sont en légère hausse (+ 2 %), à 350 millions d’euros. Ils incluent les paiements dus au titre des charges minimales d’utilisation, soit 95 millions d’euros sur 11 mois de 2006. La suppression de ce dispositif à la fin du mois de novembre 2006 a privé Eurotunnel de 9 millions d’euros de chiffre d’affaires par rapport à l’année 2005. Pro forma, sur 12 mois, le chiffre d’affaires total d’Eurotunnel aurait progressé de 6 %.

Le chiffre d’affaires des activités hors transport reste marginal.

  • Le trafic sous la Manche

La qualité du service proposé par Eurotunnel, la rapidité, la facilité et la fiabilité de son système de transport, a conduit plusieurs millions de clients à choisir les navettes Eurotunnel pour traverser la Manche en 2006.

  • Navettes d’Eurotunnel

1 296 269 camions, représentant près de 17 millions de tonnes de marchandises, ont embarqué dans les navettes en 2006, fréquentation inférieure de moins de 1% à celle de 2005, année record dans l’histoire d’Eurotunnel en raison d’un report de trafic exceptionnel en provenance du port de Calais au premier semestre 2005. En regard de 2004, qui offre un point de référence comparable, le trafic des camions progresse de plus de 15 000 unités.

Dans un marché tendanciellement en repli, les navettes passagers ont accueilli 2 021 543 voitures (- 1 %) et 67 201 autocars (- 13 %), soit plus de 7 millions et demi de personnes.

dpjjfap6d6-getlink2.png

  • Chemins de fer

7 858 337 personnes ont voyagé à bord des trains Eurostar * en 2006, ce qui constitue une hausse de 5 % par rapport à 2005. La croissance du trafic, freinée par les attentats perpétrés à Londres en juillet 2005, s’est bien rétablie en 2006. Eurotunnel, du fait des mécanismes de péage, ne profite pas de cette hausse. En revanche, Eurotunnel, ayant décidé d’accorder la priorité au passage des Eurostar dans le  Tunnel par rapport à ses navettes, a contribué à l’amélioration de la ponctualité des Eurostar, favorisant ainsi la politique commerciale de son premier client.

Les trains de fret des compagnies ferroviaires ont transporté 1 569 429 tonnes de marchandises en 2006, soit 1 % de moins qu’en 2005. Ce trafic reste très en deçà des prévisions originelles et des capacités du tunnel sous la Manche. Eurotunnel examine avec les opérateurs fret SNCF et EWS les conditions permettant d’inverser ce déclin continu.

7fjo2f1cwa-getlink3.png

Contacts presse