Chiffre d'affaires et trafic de Groupe Eurotunnel en 2014

Chiffre d’affaires de l’exercice 2014 en croissance, + 7%1 à 1,207 milliard d’euros

  • Concession de la Liaison Fixe sous la Manche
    • Navettes Eurotunnel : nouvelle progression du chiffre d’affaires (+7 %)
    • Trains à grande vitesse : poursuite de la hausse du trafic (+3%)
    • Trains de marchandises : une forte augmentation des tonnages (+21%)

 

  • Europorte : poursuite du développement avec une hausse du chiffre d’affaires de 8% à 266,5 millions d’euros

Jacques Gounon, Président-Directeur général de Groupe Eurotunnel SE, a déclaré :

« Eurotunnel a réalisé une année 2014 record en enregistrant une forte croissance dans toutes ses activités. L’année du 20ème anniversaire de l’ouverture du tunnel sous la Manche s’est révélée dynamique. Eurotunnel investit sur cette lancée pour conforter son leadership. »

puep4patl1-getlink1.png

Le chiffre d’affaires consolidé total de Groupe Eurotunnel pour l’année 2014 s’élève à 1,207 milliard d’euros, soit une croissance de 7% par rapport à 2013.

 

A. Concession de la Liaison Fixe sous la Manche

Les avantages du Tunnel, à savoir la fiabilité, la rapidité, la fréquence, le respect de l’environnement, sont plébiscités par les clients. En témoigne la progression du nombre de voyageurs transportés : près de 21 millions de passagers cette année.

jknt0wdu5c-getlink2.png

Navettes Eurotunnel

L’activité Navettes connait une progression de son chiffre d’affaires de 7% à 526,7 millions d’euros en 2014.

Activité Navettes Camions : Grâce à la poursuite de la reprise britannique, le trafic Navettes Camions continue de croître (+6%) dans un marché transmanche en croissance de 8% sur l’année 2014. Jamais le marché n’a atteint un tel niveau et la crise de 2007 est désormais totalement effacée. Dans un contexte de forte concurrence, Eurotunnel maintient ses positions historiques, comme en témoigne sa part de marché de 37,8 % sur l’année.

Activité Navettes Passagers : Le trafic s’est révélé dynamique et continue sa croissance (+4% pour les voitures) jusqu’à dépasser le seuil des 2,5 millions de voitures dans un marché transmanche lui-même en faible progression (+1,5%) en 2014. Cette performance est d’autant plus remarquable qu’elle fait suite à une année 2013 déjà en forte hausse. La part de marché voitures du Shuttle croît à 51,5% en 2014.

Globalement, même si la concurrence reste vive sur le marché transmanche, l’adhésion de la clientèle au système de transport d’Eurotunnel se confirme chaque année. La rénovation des  installations terminales et les modernisations réalisées telles que le passage de la 3G à la 4G dans le domaine de la téléphonie mobile font du Tunnel un atout majeur de connectivité.

 

Réseau ferroviaire

Trains à grande vitesse : Eurostar améliore ses performances de l’année précédente (+3% par rapport à 2013). Le lancement annoncé par Eurostar de nouvelles dessertes, soit Londres-Lyon-Marseille en 2015 et Londres-Amsterdam en 2016 sont de bon augure pour la croissance de ce trafic dans le Tunnel.

Le fret ferroviaire transmanche affiche une progression à deux chiffres en 2014 (nombre de trains en hausse de 14%, tonnage de marchandises en hausse de 21%) grâce notamment au transport intermodal et au transport de composants automobiles ainsi qu’à l’impact favorable du programme d’aide au aux nouveaux contrats ETICA (Eurotunnel Incentive for Capacity Additions).

B. Opérateurs de fret ferroviaire : Europorte et ses filiales

Europorte joue pleinement son rôle de vecteur de croissance et enregistre une hausse significative de son chiffre d’affaires (+8%) du fait de la signature de nouveaux contrats et du renouvellement de contrats existants. Europorte a fait preuve de sa flexibilité, en sachant accompagner les modifications des feuilles de route de ses clients céréaliers exposés à une moisson plus difficile, ce qui s’est traduit par de nouveaux plans de transport.

La rotation entre Dourges (près de Lille) et Barking (Londres) effectuée à raison de 5 trains par semaine est une nouvelle preuve de la compétitivité du fret ferroviaire transmanche face à la concurrence maritime et routière, ce nouveau trafic démontre la fiabilité du fret ferroviaire sur moyenne distance pour des transporteurs toujours plus soucieux du respect de l’environnement.

Les filiales de fret ferroviaire françaises et britannique se positionnent comme le troisième opérateur dans chacun des deux pays.

 

C. MyFerryLink

279sfqblj8-getlink3.png

Après la liquidation de SeaFrance le 9 janvier 2012, Eurotunnel a acheté au Tribunal de Commerce en juillet 2012 trois bateaux et, en tant qu’armateur, en a confié l’exploitation de ceux-ci à une société indépendante, la SCOP SeaFrance. Cette activité nouvelle, commencée le 20 août 2012, a vu son chiffre d’affaires passer de 7 millions d’euros en 2012 à 93 millions d’euros en 2014. MyFerryLink a connu une année de forte croissance de son trafic fret (+22%) et voitures (+7%). Grâce à sa bonne qualité de service et malgré un contentieux juridique avec les autorités de la concurrence britannique, MyFerryLink s’est imposé comme un acteur majeur du marché du transport transmanche. Mais le Competition Appeal Tribunal a décidé le 9 janvier de conforter la décision de l’Autorité de la concurrence britannique d’interdire les opérations de MyFerryLink d’ici 6 mois. Groupe Eurotunnel qui a déjà interjeté deux fois appel a annoncé sa décision de chercher un repreneur pour MyFerryLink.

 

 


  1. L’ensemble des comparaisons avec le chiffre d’affaires 2013 se fait au taux de change constant de 1£ = 1,258 €.

 

Contacts presse