Chiffre d’affaires et trafic de Groupe Eurotunnel au premier trimestre 2014

Croissance du chiffre d’affaires de 8%1 à 260,5 millions d’euros.

  • Concession de la Liaison Fixe sous la Manche
    • Chiffre d’affaires des Navettes : 106,5 millions d’euros (+5%)
    • Eurostar : 2,3 millions de passagers (+3%)
    • Trains de marchandises : +13% en nombre de trains
  • Europorte : Chiffre d’affaires de 62,4 millions d’euros, en croissance de +11%

Jacques Gounon, Président-Directeur général de Groupe Eurotunnel, a déclaré :

" Une tendance très dynamique caractérise le début d’année. La reprise de l’économie britannique tire l’activité à la hausse de Groupe Eurotunnel, les relais de croissance de sa filiale de fret ferroviaire et, plus marginalement du maritime, jouent pleinement leur rôle, comme en témoigne la très bonne progression du chiffre d’affaires du Groupe".

 

CHIFFRE D’AFFAIRES

Le chiffre d’affaires total de Groupe Eurotunnel pour le premier trimestre 2014 s’élève à 260,5 millions d’euros, en augmentation de 8 % par rapport à 2013 (240,5 millions) sur la base d’un taux de change constant, soit 1£ = 1,207 €.

bkq3u2jqx9-getlink6.png

A. Concession de la Liaison Fixe sous la Manche

Le segment de la Liaison Fixe enregistre au premier trimestre 2014 une croissance de 4 % de son chiffre d’affaires à taux de change constant, à 179,8 millions d’euros.

Le chiffre d’affaires de son activité cœur de métier, le transport de camions et de véhicules de tourisme à bord de ses navettes, augmente de 5% à 106,5 millions d’euros. Dans un marché porteur Eurotunnel fait la différence grâce à son service premium qui allie la rapidité, la simplicité, la fiabilité et la fréquence importante des départs.

Les revenus provenant des redevances du réseau ferroviaire s’élèvent à 70,2 millions d’euros et enregistrent une hausse de 2 % au premier trimestre.

Les autres revenus enregistrent une croissance (+20 %) à 3,1 millions d’euros.

B. Opérateurs de fret ferroviaire : Europorte et ses filiales

Le chiffre d’affaires des filiales de fret ferroviaire s’élève à 62,4 millions d’euros d’activité au premier trimestre, ce qui porte à 11% la hausse du chiffre d’affaires enregistrée sur la période.

C. MyFerryLink

En concurrence avec des opérateurs maritimes ayant 25% de part de marché ou plus, MyFerryLink atteint 9,9% de part de marché fret au premier trimestre 2014, contre près de 7% à la même période de l’année passée. Le chiffre d’affaires trimestriel, qui s’établit à 18,3 millions d’euros démontre la pertinence de l’offre de ce nouvel opérateur transmanche.

TRAFIC

A. Concession de la Liaison Fixe du tunnel sous la Manche

ldu1q5j24e-getlink7.png

Navettes Camions

Le trafic Navettes Camions repart nettement à la hausse (+4%) à 347 021 véhicules, l’activité s’est particulièrement bien tenue en hiver, période en général plus difficile pour le transport. Eurotunnel a vu sa part de marché atteindre 37,9%.

Navettes Passagers

Le nombre de voitures transportées augmente de 1 %, soit 448 481 véhicules malgré de sévères inondations en Grande-Bretagne qui ont perturbé le quotidien des britanniques. Cette progression est réalisée malgré un effet calendaire défavorable en 2014 lié au positionnement des vacances de Pâques sur le deuxième trimestre. Les Navettes Passagers poursuivent leur dynamique dans un marché du Détroit porteur, avec un gain de part de marché significatif de près de plus de 2,5 points pour le trimestre.

Les autocars, pour leur part, enregistrent une baisse de leur activité (-6%), du fait de cet effet calendaire.

Réseau ferroviaire

Eurostar

Avec 2 305 578 passagers au premier trimestre, Eurostar renoue avec la croissance (+3%). Trains de marchandises

Le nombre de trains de marchandises au premier trimestre a augmenté de 13% à 706 trains. Cette croissance est liée en grande partie au succès d’ETICA (Eurotunnel Incentive for Capacity Additions), le système d'aides financières démarré en 2013 pour les entreprises lançant un nouveau service intermodal empruntant le tunnel sous la Manche et à la bonne tenue des trafics existants.

B. Opérateurs de fret ferroviaire : Europorte et ses filiales

Europorte, qui regroupe les filiales de fret ferroviaire de Groupe Eurotunnel SA, poursuit sur la voie de la croissance en étant sélectif sur les contrats pour optimiser sa rentabilité. Le premier trimestre voit en France la consolidation des activités conformément au plan de marche et notamment une expansion dans le secteur céréalier avec une croissance significative des volumes et un rayonnement géographique accrû (Belgique, Sud et Est de la France).

GBRf, le troisième opérateur de fret en Grande-Bretagne, poursuit également sur sa dynamique. Parmi ses nombreux contrats se distingue celui signé avec Sibelco qui comprend la rotation de 11 trains par semaine transportant de la silice et du sable de Norfolk vers le Yorkshire. GBRf a aussi réalisé avec succès le premier train d’Ipswich Chord qui a démarré ses rotations le 31 mars. Cette ligne rejoint le Great Eastern Mainline à la ligne d’East Suffolk en permettant aux opérateurs d’accéder aux Midlands à partir du Port de Felixstowe sans être obligé de traverser Londres. GBRf a été récompensé lors des de Golden Whistle Awards comme le meilleur opérateur ferroviaire notamment pour son excellente ponctualité.

C. MyFerryLink

l1cfmlx1as-getlink8.png

MyFerryLink, qui a surmonté brillamment tous les handicaps qui lui ont été imposés, voit son trafic augmenter, avec une part de marché camions de 9,9%, signe que les clients sont demandeurs d’un opérateur maritime alternatif et d’un véritable choix pour traverser la Manche en ferry. Le nombre de camions transportés se monte à 91 450 pour le premier trimestre et celui des voitures à 35 474. Cependant, MyFerryLink est dans l’attente du verdict de l’Autorité de la concurrence britannique en mai. Groupe Eurotunnel considère que cette activité maritime a prouvé sa pertinence, son utilité et son potentiel pour les clients. Son interdiction se traduirait par une diminution des capacités offertes entraînant mécaniquement une augmentation des prix des traversées, préjudiciable au consommateur.


  1.  L’ensemble des comparaisons avec 2013 se fait au taux de change du premier trimestre 2014 de 1£ = 1,207 €.

 

Contacts presse