Chiffre d’affaires et trafic de Groupe Eurotunnel au premier trimestre 2013

Croissance du chiffre d’affaires consolidé de 8 %1 à 238,3 millions d’euros.

  • Concession de la Liaison Fixe sous la Manche
    Chiffre d’affaires des Navettes : 100,9 millions d’euros
    Eurostar : 2,2 millions de passagers
  • Europorte : Chiffre d’affaires de 55,4 millions d’euros, en croissance de +9%
  • MyFerryLink : Chiffre d’affaires de 11,2 millions d’euros

Jacques Gounon, Président-Directeur général de Groupe Eurotunnel, a déclaré :

" Le début d’année reste marqué par les stigmates d’un hiver très rude qui a, à plusieurs occasions, perturbé la circulation routière et ferroviaire. Dans un contexte économique difficile et sans le levier favorable des Jeux Olympiques de 2012, Groupe Eurotunnel, dans toutes ses composantes, a maintenu une offre de services attractive et performante, comme en témoigne la hausse du chiffre d’affaires. "

Chiffre d’affaires

Le chiffre d’affaires total de Groupe Eurotunnel pour le premier trimestre 2013 s’élève à 238,3 millions d’euros, en augmentation de 8 % par rapport à 2012 (221,1 millions d’euros) sur la base d’un taux de change constant, soit 1£ = € 1,183. A noter que l’année 2012 étant une année bissextile, le premier trimestre 2013 compte environ 1% d’activité en moins que le même trimestre de l’année précédente.

tqeg3j8xid-getlink4.png

A. Concession de la Liaison Fixe sous la Manche

Le segment de la Liaison Fixe enregistre au premier trimestre 2013 une croissance de 1 % de son chiffre d’affaires à taux de change constant, à 171,7 millions d’euros.

Le chiffre d’affaires de son activité cœur de métier, le transport de camions et de véhicules de tourisme à bord de ses navettes, représente 100,9 millions d’euros. Conscients des avantages compétitifs des Navettes Eurotunnel qui apportent rapidité, simplicité et fiabilité, les clients reconnaissent que le transport en Navette est « un service premium » et ils sont nombreux à l’apprécier.

Les revenus provenant des redevances du réseau ferroviaire s’élèvent à 68,2 millions d’euros et enregistrent une hausse de 2 % au premier trimestre.

Les autres revenus enregistrent une croissance (+10 %) à 2,6 millions d’euros.

B. Opérateurs de fret ferroviaire : Europorte et ses filiales

Les filiales de fret ferroviaire représentent 55,4 millions d’euros d’activité au premier trimestre, ce qui porte à 9% la hausse du chiffre d’affaires enregistrée sur la période.

C. MyFerryLink

Parti de rien à fin août 2012, MyFerryLink a du attendre que les transporteurs soient libérés de leurs engagements annuels avec ses compétiteurs pour qu’ils puissent basculer leur trafic sur les 3 navires qui ont été achetés. Le chiffre d’affaires trimestriel, qui s’établit à 11,2 millions d’euros témoigne de la montée en puissance de MyFerryLink.

Trafic

b5269fyrsb-getlink5.png

A. Concession de la Liaison Fixe du tunnel sous la Manche

Navettes Passagers : un record absolu

Le nombre de voitures transportées augmente de 4 %, soit 445 653 ; ainsi l’activité voitures des Navettes Passagers poursuit sa dynamique et enregistre un gain de part de marché de près d’un point.

Les autocars, pour leur part, enregistrent une croissance de 20 % largement due aux passages d’IDBUS, le nouveau service de voyage en autocars longue distance de SNCF qui dessert les grandes villes européennes depuis juillet 2012.

La compétitivité du Shuttle a d’ailleurs permis d’atteindre un nouveau record absolu de fréquentation. Au cours de la journée du vendredi 29 mars (le ‘Good Friday’ britannique), 10 646 voitures (y compris moto, véhicules avec remorques, caravanes, camping-cars) et 131 autocars ont traversé la Manche de Folkestone à Coquelles, ce qui constitue le trafic le plus intense jamais atteint depuis l’ouverture du tunnel sous la Manche.

Navettes Camions

Le trafic Navettes Camions a logiquement baissé de 9 % à 333 167 véhicules, les intempéries pendant l’hiver particulièrement rigoureux ayant entrainé une perturbation sensible de ce marché de part et d’autre de la Manche. Par ailleurs, le premier trimestre 2012 avait bénéficié de la disparition de SeaFrance (qui a cessé son activité en novembre 2011) . Le niveau de trafic camions reste malgré cela supérieur de 11 % à celui du premier trimestre 2011.

Dans un contexte où les transporteurs routiers restent pénalisés par la crise économique, l’adhésion de ces derniers au service d’Eurotunnel constitue un motif de satisfaction, les trafics évoluant à des niveaux élevés. Elément positif : la reprise du marché camions se poursuit, même si le marché continue d’évoluer en-deçà des niveaux d’avant la crise économique en 2007. Toutes choses égales par ailleurs, il est possible d’identifier l’impact positif que la préparation des Jeux Olympiques a pu avoir sur le marché en 2012 ; Eurotunnel l’estime aujourd’hui à environ 10 000 camions sur le trimestre.

Réseau ferroviaire

Eurostar

Avec 2 232 516 passagers, Eurostar subit notamment des difficultés de circulation pendant les épisodes neigeux, avec notamment la journée du 12 mars pendant laquelle la circulation des trains Eurostar a été totalement interrompue par la SNCF sur le réseau national français.

Trains de marchandises

Le nombre de trains de marchandises au premier trimestre a augmenté de 6 % à 624 trains ; la reprise de certains trafics intermodaux et de transport d’acier a nourri l’activité même si le sur-péage imposé par Réseau Ferré de France à chaque opérateur ferroviaire passant dans le Tunnel reste un frein à la croissance.

B. Opérateurs de fret ferroviaire : Europorte et ses filiales

Europorte, qui regroupe les filiales de fret ferroviaire de Groupe Eurotunnel SA, poursuit sur la voie de la croissance en étant sélectif sur les contrats pour optimiser sa structure de coûts. Le premier trimestre voit notamment une expansion dans le secteur céréalier avec une croissance significative des volumes et un rayonnement géographique (Belgique, Sud et Est de la France), depuis une base de production céréalière centrée sur Dijon et la Bourgogne Champagne, faisant d’Europorte le tout premier opérateur dans ce secteur dans cette région.

GB Railfreight, le troisième opérateur de fret en Grande-Bretagne, poursuit également sur sa dynamique. Parmi ses nombreux contrats se distingue le projet Bluebell particulièrement innovant : après 18 mois de travaux dédiés à l’extraction de remblais, GB Railfreight a permis la réouverture de la ligne ferroviaire historique de Bluebell de Sheffield Park à East Grinstead (Sussex) qui n’était plus utilisée depuis les années 60. Pour achever ce chantier en un temps record, GB Railfreight a employé des locomotives Class 66 et 20 wagons de trains de travaux. Chaque train de travaux a permis d’éviter le transit sur les routes de 100 camions.

Le centre international de formation ferroviaire de la Coté d’Opale, le CIFFCO, continue de former aux différents métiers du ferroviaire, pour les besoins du Groupe et de ceux extérieurs. Europorte, qui embauche ces stagiaires à l’issue de leur formation, veille à procurer à ses salariés un cadre social favorable, en conformité avec les normes strictes de la sécurité ferroviaire.

C. MyFerryLink

MyFerryLink, qui a surmonté brillamment tous les handicaps qui lui avaient été imposés du fait de son démarrage tardif (en août), voit son trafic augmenter chaque jour, signe que les clients sont demandeurs d’un opérateur maritime alternatif et d’un véritable choix pour traverser la Manche en ferry. Le nombre de camions transportés se monte à 56 795 pour le premier trimestre et celui des véhicules de tourisme à 30 323. Les navires démontrent chaque jour leur adéquation à la ligne Calais-Douvres et le personnel de la SCOP n’a plus à prouver ses compétences tant au niveau des qualifications maritimes que du professionnalisme au quotidien. Cependant, le rapport préliminaire de l’autorité de la concurrence britannique, en totale contradiction avec le verdict de l’Autorité de la concurrence française (qui a donné son feu vert au rachat des navires par Groupe Eurotunnel le 8 novembre 2012) et incompatible avec la décision du Tribunal de commerce de Paris pourrait, s’il est confirmé, aboutir à une situation pénalisante pour le consommateur. Groupe Eurotunnel considère que cette activité maritime a prouvé sa pertinence, son utilité et son potentiel pour les clients.


  1. L’ensemble des comparaisons avec 2012 se fait au taux de change du premier trimestre 2013 de 1£ = 1,183 €.

Contacts presse